Rechercher
  • Alexandre Cavalier

LA DIGITALISATION DANS LE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE-TRANSPORT

Mis à jour : 25 févr. 2019



Aujourd’hui les entreprises trouvent de nouvelles façons de développer un avantage concurrentiel. Souvent l’avantage concurrentiel résidait dans un processus d’innovation marketing ou d’innovation en matière de communication. Ces innovations permettaient aux entreprises d’être plus compétitives et d’accroître leurs parts de marché. Aujourd’hui les entreprises innovent de plus en plus dans un secteur moins évident : celui de la logistique. Avec la transformation digitale, des nouvelles opportunités et des nouveaux modes de production apparaissent.


« Au cours de l’année 2018, 40% des entreprises affirment avoir connu une rupture au niveau de leur supply-chain. » https://www.isatech.fr/optimisation-logistique/


A cause des nouvelles exigences des consommateurs, le secteur de la logistique-transport est en pleine mutation. Aujourd’hui les consommateurs font de plus en plus attention aux impacts de leur consommation, ils veulent consommer de façon plus responsable et plus écologique. On peut ajouter à cela que les consommateurs recherchent la transparence pour la provenance des biens qu’ils achètent. Enfin le consommateur n’achète plus seulement ses biens dans des places physiques ; le développement de la vente multi-canal a permis une augmentation des ventes au travers d’internet par exemple.

A cause de ces nouveaux enjeux le rôle de la logistique s’est transformé. Avant que la transformation digitale n’opère, certains réduisaient la logistique à 3 actions : commande, livraison et facture. Ce n’est plus le cas. Aujourd’hui la logistique englobe : les achats, le transport, l’entreposage, la traçabilité et la production. Toutes ces tâches sont contrôlées afin de réduire au maximum les coûts et d’offrir au client une satisfaction maximale.


La mutation digitale permet un meilleur contrôle de la supply-chain. En effet on peut maîtriser et piloter son activité à l’aide de logiciels. Ces logiciels sont focalisés sur l’optimisation constante du processus global de production. Les données qui en résultent permettent d’anticiper les coûts futurs et donc de lisser la production en fonction de la demande.


Digitaliser sa chaîne d’approvisionnement revient donc à sécuriser et renforcer chaque maillon de la chaîne. L’utilisation du digital apparaît comme une évidence pour piloter son activité et maîtriser les étapes de la production jusqu’à la livraison finale pour le client.


La digitalisation permet d’optimiser les processus logistiques. Il est plus facile de faire du JAT (juste à temps), quand on peut prévoir les quantités à produire, en réduisant ses coûts de stockage. L’utilisation d’application d’optimisation de tournées fait gagner du temps, fait économiser des KMs et offre une expérience client unique via la traçabilité (je peux suivre mon colis depuis l’usine de production jusqu’à sa livraison). Fastercom vous propose ses services pour mettre en place des solutions qui vous conviennent et qui vous permettent de réduire vos coûts. L’étape du dernier kilomètre (last mile) est une partie importante de la chaîne d’approvisionnement. En général, le dernier kilomètre représente la moitié des coûts en matière de transport ! La digitalisation permet aussi d’être plus précis sur la gestion des risques. Enfin la digitalisation permet d’améliorer les rapports industrie/commerce ; chaque acteur dispose des mêmes informations.

63 vues